Le rein :


Extrait du dictionnaire visuel Ikonet.com http://www.ikonet.com/fr/ledictionnairevisuel/etre-humain/anatomie/appareil-urinaire.php 

Aorte abdominale
Quatrième segment de l’aorte irriguant l’ensemble des organes et des parois de l’abdomen. Elle donne naissance aux artères iliaques communes.

Appareil urinaire
Il assure, par la sécrétion et l’évacuation de l’urine, l’élimination des déchets de l’organisme ainsi que la régulation de la quantité d’eau et de sel du corps.

Artère iliaque commune
Branche de l’aorte abdominale qui permet l’irrigation du bassin et des membres inférieurs, se divisant en artères iliaques interne et externe.

Artère iliaque interne
Branche de l’artère iliaque commune irriguant le bassin, les organes génitaux et l’intérieur de la cuisse.

Artère mésentérique inférieure
Branche de l’aorte abdominale irriguant le côlon descendant et la moitié du côlon transverse.

Artère mésentérique supérieure
Branche de l’aorte abdominale irriguant le côlon ascendant et la moitié du côlon transverse.

Artère rénale
Branche de l’aorte abdominale irriguant le rein.

Bassinet
Partie élargie des voies excrétrices rénales résultant de la réunion des calices et se prolongeant par l’uretère.

Calice
Cavité excrétrice du rein collectant l’urine s’écoulant des papilles et s’ouvrant dans le bassinet

Glande surrénale

Organe situé au sommet du rein, n’appartenant pas à l’appareil urinaire et assurant la sécrétion de diverses hormones de la famille des stéroïdes et de l’adrénaline.

Hile du rein
Ouverture du bord interne du rein qui permet le passage de vaisseaux sanguins, des nerfs et de l’uretère.

Papille rénale
Sommet de la pyramide de Malpighi (structure conique striée) formée de canaux collecteurs urinaires s’ouvrant dans le calice.

Rein droit
Organe situé sous le foie qui filtre le sang et sécrète l’urine pour éliminer les substances toxiques et les déchets du corps.

Rein gauche
Organe situé sous la rate qui filtre le sang et sécrète l’urine pour éliminer les substances toxiques et les déchets du corps.

Substance corticale
Partie externe du tissu rénal s’insérant entre les pyramides de Malpighi et constituée de petites vésicules qui filtrent le sang et produisent l’urine.

Substance médullaire

Partie interne du tissu rénal constituée de pyramides de Malpighi, structures coniques réunissant des canaux collecteurs urinaires.

Tronc cœliaque
Grosse branche de l’aorte descendante se divisant en trois artères pour irriguer divers organes abdominaux (estomac, rate, foie, pancréas).

Uretère
Long canal musculaire et membraneux faisant suite au bassinet, conduisant l’urine du rein à la vessie.

Urètre
Canal membraneux permettant l’évacuation de l’urine. Chez l’homme, il permet également le passage du sperme.

Veine cave inférieure
Veine ramenant le sang désoxygéné de la partie inférieure du corps (au-dessous du diaphragme) à l’oreillette droite. C’est la plus grosse veine de l’organisme.

Veine iliaque commune
Veine ramenant le sang du membre inférieur à la veine cave inférieure.

Veine rénale
Veine volumineuse collectant le sang du rein et se jetant dans la veine cave inférieure.

Vessie
Réservoir musculaire où s’accumule l’urine provenant des reins avant d’être évacuée par l’urètre.

Le vocabulaire de Rénif mag pour compléter votre base de données

Acidose
Trouble de l’équilibre acidobasique de l’organisme par diminution des bicarbonates plasmatiques lors de l’insuffisance rénale.

Albuminurie
Présence d’une protéine, l’albumine, dans les urines.

Aldostérone

Hormone stéroïde sécrétée par la glande surrénale, jouant un rôle capital dans le maintien de l’équilibre sodium-potassium de l’organisme et dans la régulation de la tension artérielle.

Allogreffe

Greffe dans laquelle le greffon est pris sur un sujet de même espèce que le sujet greffé.

Anticorps
Protéine du sérum sanguin sécrétée par les lymphocytes B (globules blancs intervenant dans l’immunité) en réaction à l’introduction d’une substance étrangère (antigène) dans l’organisme.

Anticorps monoclonal
Anticorps produit par un clone de cellules (groupe de cellules identiques à la cellule mère dont elles sont toutes issues) et utilisé à des fins diagnostiques et thérapeutiques.

Cellules endothéliales
Cellules tapissant la face interne de la paroi des vaisseaux sanguins et lymphatiques.

ARN Acide RiboNucléique
Intermédiaire qui provient de l’acide désoxyribonucléique (ADN), notre information génétique, pour la fabrication des protéines.

Antigène
Substance (généralement étrangère à l’organisme), susceptible de déclencher une réaction immunitaire en provoquant la formation d’anticorps.

Dislipidémie
Anomalie du taux de lipides (cholestérol, les triglycérides, les phospholipides et les acides gras) dans le sang.

Fibrose
Augmentation pathologique du tissu conjonctif dans un organe au dépend des structures normales.

Gène
Segment d’ADN transmis héréditairement et participant à la synthèse d’une protéine correspondant à un caractère déterminé.

Immunologie
Spécialité biologique et médicale qui étudie l’ensemble des mécanismes de défense de l’organisme contre les antigènes (agents pathogènes extérieurs ou corps étrangers).

Lymphocyte
Globule blanc du sang et du tissu lymphoïde, responsable de l’immunité spécifique. (On distingue les lymphocytes B, capables de se transformer en plasmocytes et les lymphocytes T, support de l’immunité cellulaire).

Plasma
Partie liquide du sang dans laquelle baignent les cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes).

Rejet humoral
Rejet lié à la présence d’anticorps dirigés contre des molécules du greffon.

Statine
Médicament abaissant le taux sanguin de cholestérol et dans une moindre mesure celui des triglycérides.

Système HLA
Système d’histocompatibilité.
L’histocompatibilité correspond à la compatibilité de tissus d’origine différente reposant sur des caractéristiques antigéniques dont dépend le succès d’une greffe.








Le rein a une fonction essentielle dans l'organisme, car il y joue le même rôle qu'une station d'épuration d'une ville. De plus, il contribue à la régulation de la volémie, aux équilibres électrolytiques et joue plusieurs rôles endocrinologiques.

I- Situation et rapports anatomiques
De morphologie réniforme (en forme de haricot), le rein a une situation rétropéritonéale, entre la paroi dorsale et le péritoine pariétal, et s'étend de la 12ème vertèbre thoracique à la 3ème vertèbre lombaire. Il pèse environ 150g, pour 12cm de long, 6 de large et 3 d'épaisseur.

Sa face interne, concave, comporte une fente appelée "hile", conduisant à une cavité appelée "sinus rénal", et d'où diverses structures entrent et sortent du rein. Chaque rein est surmonté d'une glande surrénale, appartenant au système endocrinien.

II- Le néphron
Chaque rein comporte environ un million de néphron, unité de filtration où se déroulent les processus formant l'urine.

Le néphron est constitué d'un corpuscule rénal, sorte de vésicule composée d'un glomérule et d'un bouquet de capillaires artériel, C'est à ce niveau qu'est formée le filtrat glomérulaire, ou urine primitive, et d'un tubule rénal, composé d'un tubule contourné proximal, d'une anse du néphron, et d'un tubule contourné distal, qui se jette dans le canal collecteur. (Voir formation de l'urine pour le détail du fonctionnement)

III- Insuffisance rénale

L'insuffisance rénale chronique (IRC) est le déclin de la fonction rénale, souvent progressif, parfois lent, habituellement irréversible.
Elle est souvent la complication d'une autre maladie. À la différence de l'insuffisance rénale aiguë d'apparition et d'évolution rapides, réversible si sa cause est traitée rapidement, l'l'IRC s'installe sournoisement et graduellement, pendant des semaines, des mois, voire des années. Le risque est qu'elle évolue jusqu'à ce que les reins cessent de fonctionner, conduisant à l'insuffisance rénale terminale (IRT).
Lorsque les deux reins ne fonctionnent plus correctement, notre organisme est petit à petit surchargé par les déchets qui ne sont plus éliminés, pouvant réaliser un véritable empoisonnement progressif.

Des premiers symptômes au diagnostic d'insuffisance rénale : http://youtu.be/o1XfzRo131c

Plus scientifiquement

L'IRC est définie à partir du calcul de la clairance de la créatinine (la seule source de créatinine est la transformation de la créatine contenue dans les muscles) ou du débit de filtration glomérulaire (DFG).

IV - En résumé

Vidéo Avi sur les reins et leur fonctionnement : http://youtu.be/9or9Hm4gjg8 

et une seconde vidéo explicite :  http://youtu.be/CTH95gdKbd0

Enfin les causes de l'insuffisance rénale : http://youtu.be/w0udxEg4jfk