Ce vocabulaire emprunté est destiné à mieux comprendre les termes qui sont employés dans la revue Rein échos par le corps médical ou les patients. Merci déjà à : l'ATD, Frésénius, J.C. etc.

Nous envisageons une encyclopédie virtuelle contributive et participative, personnalisée sur la santé rénale, qu'avec votre aide. Dès réception de vos suggestions (via : rein.echos@ orange.fr) elles enrichiront ce site.



GLOSSAIRE REIN ÉCHOS
NOTRE VOCABULAIRE SPÉCIFIQUE EN IRCT (dialyse, etc.)

Acide

Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases. Le pH d’une solution obtenue en dissolvant un acide dans l’eau est inférieur à 7.

Acide urique

Déchet provenant de la dégradation des protéines.

Abord vasculaire

Accès à un vaisseau sanguin dans lequel le sang circule avec un débit élevé et est facile à prélever. Un abord vasculaire de bonne qualité est indispensable en hémodialyse.

ADN

Acide désoxyribonucléique situé dans les chromosomes des noyaux des cellules.

Adoucissement

Procédé de traitement destiné à éliminer la dureté de l’eau (due à la présence des sels alcalino-terreux : carbonates,
sulfates et chlorures de calcium et de magnésium). L’eau adoucie n’est pas incrustante et mousse facilement avec le
savon. L’adoucissement est effectué par passage de l’eau à travers un échangeur de cations (permutation des ions calcium avec les ions sodium) régénéré avec du chlorure de sodium.

Adsorption

Fixation par simple contact d'un gaz ou d'une substance dissoute sur un solide poreux naturel ou artificiel. Les solides permettant l'adsorption, comme l'alumine, la silice, le charbon de bois, sont appelés adsborbants et sont utilisés pour éliminer certaines toxines.

Algorithme

Ensemble de règles opératoires dont l'application permet de résoudre un problème énoncé au moyen d'un nombre fini d'opérations.

Aminoside

Antibiotique très actif sur certains germes. A utiliser avec précaution.

Amiodarone

Médicament utilisé dans le traitement de certains troubles du rythme cardiaque.

Amylose

Maladie dans laquelle une substance s’accumule dans un ou plusieurs organes. Cette substance ne peut pas être
dégradée et gêne le fonctionnement normal de ces organes. Les personnes en dialyse depuis plusieurs années développent souvent une amylose parce que les membranes artificielles utilisées pour la dialyse ne parviennent pas à filtrer suffisamment hors du sang cette substance.

Analgésiques

Classe de médicaments employés pour lutter contre la douleur.

Anémie

Diminution du nombre des globules rouges et de l'hémoglobine dans le sang circulant.

Anévrisme (ou anévrysme) cérébral

Cavité formée par la dilatation des parois d'une artère intracrânienne et contenant du sang. Généralement, l'anévrisme cérébral non rompu est découvert fortuitement lors d'une investigation radiologique car il n'est associé à aucun sympptôme. La rupture d'un anévrisme cérébral produit une hémorragie plus ou moins importante dont les conséquences peuvent êtres dramatiques.

Angioplastie

Procédé destiné à réparer ou à remodeler un vaisseau par suture, désobstruction, élargissement à l'aide d'une pièce, dilatation par sonde à ballonnet etc. L'angioplastie transluminale percutanée consiste à dilater une artère rétrécie par une plaque d'athérome (cholestérol)ou une malformation. Sous contrôle radioscopique, une sonde à ballonnet est introduite à travers la peau dans l'artère et poussée jusqu'au lieu du rétrécissement. Le ballonnet est alors gonflé de manière à écraser la plaque d'athérome et à rétablir un calibre artériel suffisant pour la bonne circulation du sang.

Annuaire des centres de dialyses

www.centresdedialyse.com

Antalgique

Médicament utilisé dans la lutte contre la douleur.

Antibiotique

Médicament utilisé dans le traitement des infections bactériennes.

Antihypertenseur

Médicament utilisé pour faire baisser la pression artérielle.

Anti-inflammatoire

Médicament destiné à lutter contre l'inflammation.

Athérome

Dépôts de graisse et de calcium dans les vaisseaux.

Autodestruction

Destruction de soi-même (le pancréas dans le diabète détruit ses propres cellules).


Bicarbonate de potassium

Le bicarbonate de potassium ou hydrogénocarbonate de potassium, ou encore carbonate acide de potassium est un sel basique incolore et inodore.

Bicarbonate de calcium ou hydrogénocarbonate de calcium :

Sel présent dans les eaux d’origine calcaire et qui est une des causes de leur dureté. De formule Ca (HCO3)2, il est instable en solution aqueuse et tend à se décomposer en CaCO3 et H2CO3 (acide carbonique). La chaleur accélère
cette transformation qui conduit au dépôt de calcaire (tartre) sur les parois des récipients, ou des conduites contenant de
l’eau bicarbonatée, et au dégagement de gaz carbonique.

Biguanide

Médicament utilisé dans le diabète de type 2 (non insulino-dépendant) pour réduire les taux de sucre dans le sang.

Biocompatible

Compatible avec les tissus vivants. Se dit notamment d'un matériau qui peut être mis au  contact du vivant sans provoquer de phénomènes locaux ou systémiques néfastes pour la santé du receveur (Il n'est ni toxique ni carcinogène) et sans que les tissus et les fluides physiologiques du receveur ne l'altèrent au détriment de ses qualités ou au risque de générer des produits de dégradation toxiques.

Biopsie (rénale)

Prélèvement à l'aide dune aiguille spéciale sous anesthésie locale et sous contrôle échographique d'un petit fragment de rein pour l'examiner en microscopie et permettre un diagnostic précis d'une lésion rénale. Indiquée en particulier dans le diagnostic des glomérulonéphrites.

Bolus

En médecine, petite portion de médicament ou d'aliment avalée en une fois. Dans le cas du diabète, qu'il soit de type 1 ou de type 2, un bolus consiste à injecter d'une dose d'insuline à action rapide afin de couvrir les apports d'un repas ou d'une collation.

Buttonhole

Pour canuler une fistule artério-veineuse (FAV), on utilise classiquement une technique en échelle (ropeladder technique), où l’on canule toute le long de la FAV. On évite de canuler toujours dans le même endroit (area technique), ce qui risque de blesser le vaisseau et de favoriser le développement de sténose ou d’anévrisme. La technique de la boutonnière (buttonhole technique), moins populaire, consiste à créer un tunnel que l’on utilisera pour canuler la FAV à chaque séance de dialyse. Cette dernière technique diminuerait les douleurs liées au piquage, les échecs de canulation et la formation d’hématome.

http://dqad.blogspot.fr/2012/11/methode-du-buttonhole-creation-de-la.htmloir :

http://dqad.blogspot.fr/2012/11/methode-du-buttonhole-creation-de-la.html

Capteur de fuites

Un tel capteur est utilisé sur l’accès vasculaire pour avertir le patient en cas de fuite de sang causée par une aiguille déplacée accidentellement ou la connexion incorrecte d’une ligne centrale. Le patient doit être informé que l’appareil de dialyse n’émettra pas nécessairement une alarme sonore si une aiguille veineuse venait à se déplacer.

Calcitriol

Médicament permettant de compenser le manque de vitamien D normalement élaborée par le rein.

Cathéther

Tuyau en matière synthétique, de calibre de l'ordre du millimètre et de longueur variable, placé dans un vaisseau du réseau artériel ou veineux ou dans une cavité de l'organisme. Il sert alors à effectuer un diagnostic ou à administrer un traitement. Maintenu longtemps en place, il peut causer une inflammation, une thrombose ou une infection.

Centre lourd

Les patients très âgés en hémodialyse conventionnel ont des structures appropriées, avec le renfort de personnel que nécessite leurs morbidités.
Certains se trouvent dans des structures plus légères, telle que l’Unité de dialyse médicalisée (UDM). L’Unité d’autodialyse
(UAD) est plutôt réservée aux plus jeunes patients. D’autant que les patients de plus en plus âgés ou fatigués, pris en
charge en dialyse sont de moins en moins motivés pour l’autodialyse, où il faut monter son générateur, « se gérer », nettoyer la machine en fin de séance.

Capteur de pression

Une pression dans le circuit sang, trop faible ou trop forte, entraîne l’arrêt des pompes.

Cathéter

Tube introduit à travers la peau dans un vaisseau sanguin ou une cavité dans le but de prélever un liquide corporel ou de perfuser un liquide. En dialyse péritonéale, un cathéter est utilisé pour introduire la solution de dialyse dans la cavité abdominale et l’en drainer.

Cavité péritonéale

Espace situé à l’intérieur de l’abdomen dans sa partie inférieure, entre la paroi abdominale et les organes internes, délimité par la membrane péritonéale.

Céphalosporine

Antibiotique actif mais à risque chez les insuffisants rénaux.

Champ stérile

Un champ stérile est une étoffe non tissée entourant la région du corps sur laquelle est pratiquée une intervention.

Charbon actif

Matériau poreux à haute capacité d’adsorption, obtenu par la carbonisation de végétaux ou de minéraux tels que bois, tourbe, anthracite, noix de coco. Le charbon actif existe en poudre ou en grains. Sa surface spécifique est considérable
: de l’ordre de 1000 m2/g. Utilisé en traitement des eaux pour l’élimination des goûts, des odeurs, des micropolluants
(phénols, métaux lourds, hydrocarbures, détergents, pesticides, etc ..).

Clairance de la créatinine

la clairance de la créatinine est la quantité de sang que le rein peut complètement débarrasser de cette substance par unité de temps (la minute) ; cette clairance est calculée :
- soit à partir des dosages de créatinine sanguine et des urines de 24h00, avec un facteur de correction pour le sexe féminin (musculature moindre)
- soit en utilisant la formule de Cockcroft et Gault qui prend en compte le dosage de la créatinine sanguine, le poids, l'âge et le sexe

Coagulation

Réduction ou annulation, sous l’action de «coagulants» tels que le sulfate d’aluminium ou certains polyélectrolytes cationiques, des charges électriques négatives portées par des particules colloïdales en suspension dans l’eau, rendant possible leur agglomération, leur floculation et leur précipitation.

Condensats

Eau distillée sous forme liquide, obtenue par condensation de la vapeur, produite par une chaudière. (Synonyme : retours de purges)

Conductivité

Aptitude d’une eau à permettre le passage du courant électrique.
La conductivité, inverse de la résistivité, est proportionnelle à la concentration en minéraux dissous ionisés.

Cycleur

Machine qui effectue des échanges de solution de dialyse péritonéale suivant des cycles réguliers.
Débit de sang Volume de sang traversant un organe par unité de temps.

Cytobactériologie urinaire

Examen des urines permettant de détecter la présence enquantité anormalement élevée de sang, de pus et de germes.


Débit de filtration glomérulaire

Calculé à partir du dosage de la créatinine dans le sang et de certaines formules mathématiques, permet de savoir la valeur fonctionnelle des reins.

Décarbonatation

Procédé d’épuration des eaux destiné à éliminer les bicarbonates qu’elles contiennent à l’état dissous : par précipitation à la chaux, s’il s’agit de bicarbonates alcalino-terreux, avec formation de carbonates insolubles, par échange d’ions avec dégagement de dioxyde de carbone, les chlorures et sulfates restant en solution. Une eau simplement décarbonatée n’est que partiellement adoucie puisqu’elle peut toujours contenir des sels de calcium et de magnésium autres que les carbonates. ABSud utilise AQUABION avec une garantie de 5 ans.

Détecteur colorimétrique

Le détecteur colorimétrique détecte le sang, la machine affiche un message : « Sang détecté – Dialyse Démarrer »

Détecteur d’air

Il est placé en regard du piège à bulle. Si le circuit situé entre l’aiguille artérielle et la pompe à sang n’est pas étanche, de l’air est aspiré et poussé dans le dialyseur par la pompe. Cela peut se produire en cas de mauvaise connexion entre l’aiguille artérielle et la tubulure, l’air est aspiré. S’il ne s’agit que de quelques bulles, elles sont arrêtées par le piège à bulles, mais elles peuvent être très nombreuses et le piège à bulles se remplit de mousse, laissant passer dans la circulation des microbulles. Le danger est plus important si une grande quantité d’air est injectée, c’est l’embolie gazeuse qui peut être mortelle.

Détecteurs de fuite de sang

Toute modification de coloration du dialysât déclenche une alarme. Toute fuite de sang à partir de la membrane de dialyse est ainsi détectée, ce qui nécessite le changement du dialyseur.


Détecteur de niveau

Détecteurs de niveau pour liquides. Détecteur de niveau de désinfectant

Détecteur de PV

Pression veineuse affiche la pression de retour régnant dans le circuit de sang

DFG

Le DFG est la quantité de sang qui est filtrée par unité de temps (la minute) par le glomérule ; le glomérule (filtre rénal) est un des quatre composants du néphron avec les tubes rénaux (excrètent ou retiennent les éléments filtrés par le glomérule), le tissu interstitiel (tissu de soutien) et les vaisseaux (artères, veines et capillaires) ; le néphron est l'unité fonctionnelle rénale et nous en possédons un million par rein à la naissance ; en pratique, ce débit est évalué grâce à la formule de l'étude MDRD simplifiée (Modification of Diet in Renal Disease), à partir du dosage de la créatinine sanguine, de l'âge, du sexe et de l'origine caucasienne ou africaine
Ces deux notions sont assimilables en pratique courante.
Actuellement, c'est l'équation de l'étude MDRD qui est recommandée par la Société francophone de néphrologie ; le DFG est exprimé en ml/min/1.73m².

Diabète (diabète sucré)

Maladie due à un manque plus ou moins important d'insuline responsable d'une élévation du sucre dans le sang et de complications diverses (coeur, rein, oeil, vaisseaux, etc...).

Dialysat

Médicament utilisé en dialyse, composé d'eau à laquelle ont été rajoutées des molécules comme du sodium et du calcium qui ne doivent pas sortir du sang. La fabrication de ce liquide est faite par dilution de solutions concentrées avec l'eau de ville traitée.

Dialyse

Processus de nettoyage artificiel des déchets du sang. Cette tâche est normalement accomplie par les reins. En cas
de dysfonctionnement rénal, le sang doit être nettoyé artificiellement au moyen d’un équipement spécial. Les deux formes majeures de dialyse sont l’hémodialyse et la dialyse péritonéale.

Dialyse péritonéale (DP)

Nettoyage du sang utilisant comme filtre le revêtement de la cavité abdominale ou membrane péritonéale. Un liquide de nettoyage, appelé solution de dialyse, est drainé depuis une poche vers l’intérieur de l’abdomen.
Les liquides et les déchets du sang s’écoulent à travers le revêtement de la cavité et restent « piégés » dans la solution
de dialyse. La solution est ensuite drainée de l’abdomen, éliminant les liquides en excès et les déchets de l’organisme. Il existe deux types principaux de dialyse péritonéale : la DPCA et la DPCC.

Dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA)

Type le plus courant de dialyse péritonéale. Elle ne nécessite aucune machine. En DPCA, le sang est nettoyé en continu. La solution de dialyse s’écoule à l’intérieur de l’abdomen depuis une poche en plastique, par le biais d’un cathéter. Le cathéter est scellé et la solution reste dans l’abdomen. Au bout de plusieurs heures, la personne utilisant la DPCA draine la solution dans une poche jetable. Elle remplit ensuite de nouveau l’abdomen avec une solution fraîche par
le même cathéter, afin de recommencer le processus de nettoyage.

Dialyse péritonéale continue cyclique (DPCC)

C’est un traitement où on utilise une machine appelée «cycleur» pour infuser, drainer et laisser en stase la solution de dialyse. L’ensemble de ces 3 phases est appelée «cycle». Le processus s’effectue en général de nuit, pendant le sommeil.
Il existe différents programmes de traitement : le nombre de cycles, le volume infusé par cycle, la durée de stase de la solution à chaque cycle et le volume restant ou non dans l’abdomen à l’issu de la nuit de traitement est prescrit par le médecin en fonction des besoins de dialyse. Un traitement habituel dure de 7 à 10h, comprend de 3 à 10 cycles, utilise un
volume total de 10 à 15L

Dialyseur

Partie du système d’hémodialyse. Le dialyseur est un filtre qui possède deux sections, séparées par une membrane.
Une section contient la solution de dialyse, l’autre contient le sang du patient.

Diffusion

Passage d'une substance du milieu le plus concentré vers le milieu le moins concentré.

Digitalique 

Médicament fabriqué à partir d'une plante, la digitale, qui améliore les performances et la résistance du muscle cardiaque (le myocarde). Il est utilisé pour traiter l'insuffisance cardiaque.

Diurèse

Volume des urines émises sur une période de temps donnée.

Diurétiques

Classe de médicaments destinés à augmenter l'élimination dans les urines de sel et d'eau contenus dans notre corps.

Dureté (d’une eau)

Teneur en calcium et magnésium, s’opposant à la formation de mousse avec le savon et permettant le dépôt de sels insolubles et incrustants (tartres ou incrustations). Le titre hydrotimétrique TH (ou TH total, ou dureté totale) indique globalement la concentration en ions calcium Ca2+ et magnésium Mg2+, Le titre hydrotimétrique calcique (ou TH calcique, ou dureté calcique) exprime la concentration en ions calcium Ca2+, Le titre hydrotimétrique magnésien (ou TH magnésien ou dureté magniésienne) exprime la teneur en ions magnésium Mg2+. Les titres hydrotimétriques s’expriment en degrés français. La dureté carbonatée indique la concentration en ions calcium et magnésium susceptibles
de précipiter sous forme de carbonates.
Elle est égale au TAC si le TH est supérieur au TAC, ou égale au TH si le TH est inférieur au TAC. La dureté temporaire
(notion abandonnée au profit de la notion de dureté carbonatée) indique la concentration en calcium et magnésium qui précipitent après ébullition prolongée d’une eau. La dureté permanente indique la concentration en calcium et magnésium
qui restent en solution après ébullition prolongée.


Erythropoïèse

Ensemble de réactions cellulaires se produisant dans la moelle osseuse qui sous l'action de l'érythropoïétine aboutissent à la production de globules rouges.

Erythropoïétine (EPO)

L'érythropoïétine (EPO) est une hormone qui stimule la formation et la croissance des globules rouges. Elle est produite en majorité par le rein. Elle est sécrétée en cas de baisse de la concentration du sang artériel en oxygène, de diminution des globules rouges ou par une augmentation des besoins en oxygène.

Dans certaines pathologies rénales comme les tumeurs du rein, l'EPO est sécrétée en excès et génère une concentration trop importante de globules rouges dans le sang pouvant être responsables de thromboses car le sang est rendu plus visqueux.

En cas d'insuffisance rénale, l'érythropoïétine est déficiente et peut être remplacée par une érythropoïétine de synthèse. A noter que l'EPO a parfois été utilisée comme produit dopant pour augmenter l'apport en oxygène aux muscles et améliorer les performances sportives.

Echo Doppler

Technique d'exploration utilisant les ultrasons pour visualiser les organes sous la peau et l'écoulement du sang. Technique non invasive, peu onéreuse mais qui demande un opérateur entraîné.

Echographie

Technique d'imagerie médicale fondée sur l'enregistrement des échos produits par les ultrasons lors de leur passage à travers différents milieux et structures de l'organisme.

Effet iatrogène

Trouble ou maladie qui est provoqué par le médecin ou par un procédé thérapeutique, par exemple un médicament ou un DM.

Electrolyte

Substance susceptible de  se dissocier en anion et cation sous l'influence d'une différence de potentiel électrique.

Embryogénèse

Ensemble des transformations subies par l'oeuf fécondé jusqu'au développement complet de l'embryon, c'est-à-dire pendant les huit à dix premières semaines de la grossesse. A l'issue de cette période, les principaux éléments morphologiques de l'embryon deviennent reconnaissables.

Enzyme de conversion

Substance nécessaire à la production de l'angiotensine 2.

Excipient

Substance sans activité pharmacologique associée au principe actif d'un médicament et dont la fonction est de faciliter l'administration, la conservation et le transport de ce principe actif jusqu'à son site d'absorption dans l'organisme.